header image

Le télétravail : ce qu’il faut savoir sur un mode de travail inédit pour beaucoup


Interview de Marie-Emmanuelle Ait-Said, Consultante et formatrice à l’ISEFAC R.H.

 

Le télétravail, grande révolution des entreprises ?  

La question du télétravail est apparue au niveau européen il y a déjà une vingtaine d’années.

Ces dix dernières années certaines entreprises commencent à mettre en place des accords internes pour cadrer cette pratique. Le télétravail s’est aussi développé grâce aux starts up ; du fait de leur activité et la nécessité de flexibilité de l’organisation.

 

Pour les salariés, les bénéfices sont multiples : moins de stress notamment grâce à une réduction des transports ; un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ; plus d’autonomie et une organisation horaire plus flexible, des économies sur le budget du foyer, etc.

Le télétravail a aussi des implications qui intéressent les employeurs et les collectivités : la réduction de l’absentéisme et des retards, des économies de frais généraux, la réduction du bilan carbone, le dynamisme économique local, etc.

Côté entreprises , il semblerait que télétravail soit aussi synonyme d’une hausse de productivité car cela permet aux salariés d’être plus concentrés et plus motivés. L es personnes qui télétravaillent le font par choix, parce qu’elles préfèrent ces conditions. De plus, elles ont généralement à cœur de montrer que le télétravail est efficace et s’investissent beaucoup, espérant ainsi convaincre leur hiérarchie des bénéfices de celui-ci.

Mais selon les activités et les cultures des entreprises cette pratique est plus ou moins acceptée et mise en place….

La principale réticence des employeurs vient de la question de la confiance. Il est parfois déstabilisant pour la hiérarchie que le salarié ne soit pas présent physiquement. Les employeurs qui ne sont pas favorables au télétravail ont tendance à associer cette pratique à une perte de contrôle pour l’entreprise.

 

Quelles sont les bonnes pratiques lorsque nous télétravaillons (suivi des projets, management des équipes, espace de travail à la maison, plus de concentration donc plus productif ? etc.) ?

Lorsqu’on télétravaille, on doit se réinventer un cadre hors de celui de l’entreprise.

Et notre espace, qui jusqu’ici était dédié au repos, au loisir et à tout ce qui relève de la sphère privée, doit aussi devenir un espace professionnel.

Selon moi, toutes nos activités peuvent cohabiter dans un même espace mais pas au même moment.

C’est pourquoi il faut commencer par s’organiser un planning, se créer une nouvelle routine, un rythme de travail, mais aussi des limites. Lorsqu’on télétravaille, il faut savoir démarrer sa journée mais aussi l’arrêter !

En chronobiologie, il est dit que l’on est plus efficace entre 9h30 et 11h30 puis à partir de 15h. Je recommande donc de réaliser les tâches les plus complexes et qui nécessitent le plus de concentration à ces moments-là. Il est aussi important de s’accorder des pauses pour mieux repartir ensuite. Comme les temps de récupération en sport !

Et puis chaque individu a son propre rythme. Certains sont plus productifs le matin, d’autres ont un pic d’efficacité l’après-midi et le soir. Tant que vous respectez vos délais et vos rendez-vous, à vous d’organiser votre temps comme vous le souhaitez.

Réaliser un planning de la journée vous aidera aussi dans la gestion de vos tâches. Comme en situation de travail classique, il est bon de faire sa « to do list » du jour, de la semaine, voire du mois. Cette liste doit vous amener à définir des priorités. C’est d’autant plus important lorsqu’on est en charge de projets avec un retroplanning à suivre.

Si vous en avez la possibilité, je vous invite à séparer votre espace de travail de votre espace personnel. Dans tous les cas, choisissez un endroit qui vous permettra d’avoir une bonne posture lorsque vous travaillez. Car malheureusement télétravail ne rime pas toujours avec ergonomie…

Pour celles et ceux qui managent une équipe et/ou un projet, je vous conseille bien sûr de maintenir le lien malgré la distance. Et donc de poursuivre tous vos rituels : points individuels, réunions d’équipe hebdomadaires etc. Cela vous permettra également un meilleur suivi, une meilleure remontée et redescente d’informations.

 

Quelles sont les nouvelles règles d'organisation mises en place par les services RH et les grandes transformations à venir Post Covid-19 ? 

En ces temps de crise, on a pu constater que l’organisation du télétravail s’est mise en place plus facilement dans les entreprises qui le pratiquait déjà.

Les entreprises pour qui le télétravail ne faisait pas partie, des habitudes ont souvent passé des premiers jours de confinement chaotiques à s’organiser.

On assiste à un test forcé et à grande échelle de mise en place du télétravail . La situation inédite que nous vivons mettra en lumière des freins dans certaines entreprisses, comme celui des outils et logiciels internes qui ne sont pas adaptés au télétravail et devront être optimisés. Cela rend aussi beaucoup plus visibles les écarts entre générations. En effet, des salariés doivent télétravailler alors qu’ils n’y sont ni habitués, ni préparés. Et c’est là que la solidarité intervient entre les collaborateurs. Ainsi les plus jeunes sont souvent amenés à aider ceux qui peinent à utiliser les outils de télétravail. Cela peut engendrer un ralentissement dans la mise en place de celui-ci, mais c’est aussi une opportunité de transmission des savoirs et de création d’un lien intergénérationnel.

Nous allons certainement assister à la prise de conscience par les entreprises que tout ou partie de leurs activités peuvent être réalisées en télétravail.

Forte des constats positifs et des axes d’amélioration, on peut parier sur le fait que beaucoup d’entreprises vont développer le télétravail post crise.


Tout sur Interview X’PERT | Le talent management


Tout sur l'actu ISEFAC R.H.